Parce qu’en observant de près les bouleversements du monde agroalimentaire, nous avons constaté que beaucoup de choses émergeaient du côté de la distribution en circuit court auprès des consommateurs, sur le « dernier kilomètre » (Amap, Ruche qui dit oui, les paniers, les halles alimentaires, etc.), mais que presque rien ne venait accompagner les transformations du secteur sur le « premier kilomètre ». Notre service ne s’adresse donc pas aux consommateurs mais aux producteurs qui souhaitent renforcer la part de vente en circuits courts dans leurs ventes globales mais qui n’ont pas les ressources (temps, argent, moyens de transport) pour effectuer tous les déplacements que cela implique.

Nous sommes parties d’un constat simple : il n’existe aucune plateforme regroupant les producteurs par secteur géographique et leur permettant de mutualiser leurs déplacements. Or, vendre en circuit court implique souvent vendre de faibles quantités de produits, parfois à plusieurs centaines de kilomètres du lieu de production. La Charrette propose de devenir cette plateforme. Les producteurs qui souhaitent rentabiliser leur trajet peuvent y proposer la place disponible qu’ils ont, et les producteurs ne pouvant pas se déplacer mais souhaitant faire acheminer leurs produits peuvent les faire transporter par un autre producteur. Chacun augmente ses possibilités de vente en circuit court, tout le monde partage le cout que cela implique et l’approvisionnement des systèmes de distribution qui fleurissent peut se faire plus régulièrement. Bref, tout le monde est content.

Le principe de notre service est qu’il doit permettre aux consommateurs de manger mieux et aux producteurs de gagner plus. Si la démarche fonctionne, nous envisageons de faire participer les utilisateurs de La Charrette à un minimum de nos frais de gestion de plateforme. Pour l’instant, le service de La Charrette est gratuit, profitez-en !

Pour la petite histoire.

Nous sommes deux sœurs qui avons grandi en Haute-Savoie au sein d’une famille éveillée aux enjeux de l’alimentation. Nous ne venons pas du secteur de l’agro-alimentaire mais nos compétences se complètent quand il s’agit de gérer une entreprise. Nous savons donc que nous avons tout à apprendre du secteur et nous souhaitons faire grandir notre service avec ses utilisateurs. N’hésitez donc pas à nous contacter pour nous remonter vos remarques, suggestions et questions. Nous nous ferons un plaisir d’échanger pour améliorer le service que nous proposons.